La carte des regrets

(Grasset, 2020)

 

 

Les circonstances de la mort de Véronique Verbruggen sur un sentier des Cévennes n’auraient pas valu plus de quelques lignes dans la presse si la victime n’avait pas été une éditrice reconnue. 

Deux hommes se partagent le chagrin de sa disparition : le mari, compagnon indéfectible, et l’amant qui jusqu’au bout aura attendu que Véronique le rejoigne. Il y a aussi Mina, sa fille, pour qui trop de sous-entendus et d’indices ne trouvent pas leur place dans le puzzle familial. Qui était cette mère dont les tourments se lisaient en filigrane ? Connaît-on jamais vraiment cet autre qui nous semblait si proche ? Et peut-on encore mourir d’aimer ?

Derrière le vernis des apparences, le portrait bouleversant d’une femme qui ne pouvait pas choisir, une princesse de Clèves contemporaine. Nathalie Skowronek peint avec une infinie douceur les différentes facettes de l’amour. Si les époques changent, les écartèlements du cœur demeurent.

Lauréat de l'European Union Prize for Literature 2020

Dans la sélection du Prix Ouest-France Étonnants Voyageurs 2020 (annulé)

Dans la sélection du Prix littéraire de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth

 

 

©2015, créé par Arielle Margaux 

  • Facebook Black Round
  • Twitter Black Round
  • Instagram