Mise au point concernant l'article "Les diamants sont éternels" paru dans la revue Wilfried (14 mai 2019)

Hier a paru dans la revue Wilfried l’article que j’ai écrit sur les diamantaires anversois. Contrairement aux idées reçues, le diamant aussi se délocalise. Si le milieu était autrefois massivement composé de Juifs, ceux-ci sont maintenant supplantés par les Indiens.

 

Mon texte est associé à un reportage photo dont je me désolidarise. Les photographies choisies – des Juifs ultra-orthodoxes pour figurer les diamantaires juifs anversois – infirment mon propos et en disent long sur la représentation des Juifs dans l’imaginaire collectif. Quant aux légendes qui accompagnent les photos, elles sont au mieux incompréhensibles au pire tendancieuses. J’ajoute avoir demandé expressément et par écrit qu’on évite ce genre d’iconographie.

 

Pour ceux qui le souhaitent, l’entièreté de mon article est disponible sur mon site www.nathalieskowronek.com

à lire ici

 

©2015, créé par Arielle Margaux 

  • Facebook Black Round
  • Twitter Black Round
  • Instagram